AlphaGene Olymel Fermes boréales
Un projet de classe
mondiale au Québec
Un projet de classe
mondiale au Québec
AlphaGene Olymel Fermes boréales porcelets

Un projet de développement durable

Tant par ses fondements collectifs et coopératifs que par ses engagements sur le plan du développement durable et du bien-être animal.

Les maternités collectives, une solution d’avenir

Ce modèle de production permet l’économie d’échelle, l’efficience, l’efficacité et, surtout, la santé des troupeaux, pour être en mesure de répondre aux exigences du marché, telles que le bien-être animal et la traçabilité. Les Fermes boréales s’inscrivent dans une démarche de développement durable, en plus d’assurer une augmentation des retombées économiques tant de la région que de la filière porcine. Les propriétaires des maternités seront les producteurs membres qui voudront faire partie du collectif pour s’approvisionner en porcelets.
AlphaGene Olymel Fermes boréales porcelets

Un projet de développement durable

Tant par ses fondements collectifs et coopératifs que par ses engagements sur le plan du développement durable et du bien-être animal.

Les maternités collectives, une solution d’avenir

Ce modèle de production permet l’économie d’échelle, l’efficience, l’efficacité et, surtout, la santé des troupeaux, pour être en mesure de répondre aux exigences du marché, telles que le bien-être animal et la traçabilité. Les Fermes boréales s’inscrivent dans une démarche de développement durable, en plus d’assurer une augmentation des retombées économiques tant de la région que de la filière porcine. Les propriétaires des maternités seront les producteurs membres qui voudront faire partie du collectif pour s’approvisionner en porcelets.
AlphaGene Olymel Fermes boréales porcelets

Un projet de développement durable

Tant par ses fondements collectifs et coopératifs que par ses engagements sur le plan du développement durable et du bien-être animal.

Les maternités collectives, une solution d’avenir

Ce modèle de production permet l’économie d’échelle, l’efficience, l’efficacité et, surtout, la santé des troupeaux, pour être en mesure de répondre aux exigences du marché, telles que le bien-être animal et la traçabilité. Les Fermes boréales s’inscrivent dans une démarche de développement durable, en plus d’assurer une augmentation des retombées économiques tant de la région que de la filière porcine. Les propriétaires des maternités seront les producteurs membres qui voudront faire partie du collectif pour s’approvisionner en porcelets.

Un projet de développement durable

Tant par ses fondements collectifs et coopératifs que par ses engagements sur le plan du développement durable et du bien-être animal.

Les maternités collectives, une solution d’avenir

Ce modèle de production permet l’économie d’échelle, l’efficience, l’efficacité et, surtout, la santé des troupeaux, pour être en mesure de répondre aux exigences du marché, telles que le bien-être animal et la traçabilité. Les Fermes boréales s’inscrivent dans une démarche de développement durable, en plus d’assurer une augmentation des retombées économiques tant de la région que de la filière porcine. Les propriétaires des maternités seront les producteurs membres qui voudront faire partie du collectif pour s’approvisionner en porcelets.

Avancement du projet

5e maternité

La cinquième maternité porcine collective des Fermes Boréales sera située sur le Chemin du Petit-Dix à Fugèreville, devenant ainsi la deuxième ferme de ce projet à s’installer dans cette municipalité.

Autorisation

La démarche de demande d’autorisation auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques est en cours et l’analyse du dossier est bien avancée. Une fois l’autorisation obtenue et le processus complété auprès de la municipalité de Fugèreville, la construction pourra débuter sans délai.

Ouverture

Construite sur le même modèle que les précédentes, la mise en opération de cette cinquième ferme est prévue pour le printemps 2021.

5e maternité

La cinquième maternité porcine collective des Fermes Boréales sera située sur le Chemin du Petit-Dix à Fugèreville, devenant ainsi la deuxième ferme de ce projet à s’installer dans cette municipalité.

Autorisation

La démarche de demande d’autorisation auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques est en cours et l’analyse du dossier est bien avancée. Une fois l’autorisation obtenue et le processus complété auprès de la municipalité de Fugèreville, la construction pourra débuter sans délai.

Ouverture

Construite sur le même modèle que les précédentes, la mise en opération de cette cinquième ferme est prévue pour le printemps 2021.

5e maternité

La cinquième maternité porcine collective des Fermes Boréales sera située sur le Chemin du Petit-Dix à Fugèreville, devenant ainsi la deuxième ferme de ce projet à s’installer dans cette municipalité.

Autorisation

La démarche de demande d’autorisation auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques est en cours et l’analyse du dossier est bien avancée. Une fois l’autorisation obtenue et le processus complété auprès de la municipalité de Fugèreville, la construction pourra débuter sans délai.

Ouverture

Construite sur le même modèle que les précédentes, la mise en opération de cette cinquième ferme est prévue pour le printemps 2021.

Les fermes

L’implantation d’une nouvelle ferme à Fugèreville viendra compléter la Phase 1 du projet des Fermes Boréales qui comprenait un ensemble de cinq fermes dont deux à Fugèreville et trois autres implantées respectivement à Béarn, Lorrainville et St-Eugène-de-Guigues.

Les truies

Chaque ferme abrite 2360 truies qui permettent de produire environ 65 000 porcelets annuellement. Au total c’est une production annuelle de plus de 325 000 porcelets qui sont livrés annuellement à des producteurs du Québec partenaires des Fermes Boréales, ce qui représente une source d’approvisionnement fiable et de qualité au bénéfice de la filière porcine.

La prochaine phase

Des démarches visant à planifier une Phase 2 du projet ont déjà été entreprises. Cette 2e phase comprendra cinq nouveaux sites d’élevage. Des discussions sont déjà en cours avec les municipalités du Témiscamingue afin de débuter cette Phase 2 en 2021.

Les fermes

L’implantation d’une nouvelle ferme à Fugèreville viendra compléter la Phase 1 du projet des Fermes Boréales qui comprenait un ensemble de cinq fermes dont deux à Fugèreville et trois autres implantées respectivement à Béarn, Lorrainville et St-Eugène-de-Guigues.

Les truies

Chaque ferme abrite 2360 truies qui permettent de produire environ 65 000 porcelets annuellement. Au total c’est une production annuelle de plus de 325 000 porcelets qui sont livrés annuellement à des producteurs du Québec partenaires des Fermes Boréales, ce qui représente une source d’approvisionnement fiable et de qualité au bénéfice de la filière porcine.

La prochaine phase

Des démarches visant à planifier une Phase 2 du projet ont déjà été entreprises. Cette 2e phase comprendra cinq nouveaux sites d’élevage. Des discussions sont déjà en cours avec les municipalités du Témiscamingue afin de débuter cette Phase 2 en 2021.

Les fermes

L’implantation d’une nouvelle ferme à Fugèreville viendra compléter la Phase 1 du projet des Fermes Boréales qui comprenait un ensemble de cinq fermes dont deux à Fugèreville et trois autres implantées respectivement à Béarn, Lorrainville et St-Eugène-de-Guigues.

Les truies

Chaque ferme abrite 2360 truies qui permettent de produire environ 65 000 porcelets annuellement. Au total c’est une production annuelle de plus de 325 000 porcelets qui sont livrés annuellement à des producteurs du Québec partenaires des Fermes Boréales, ce qui représente une source d’approvisionnement fiable et de qualité au bénéfice de la filière porcine.

La prochaine phase

Des démarches visant à planifier une Phase 2 du projet ont déjà été entreprises. Cette 2e phase comprendra cinq nouveaux sites d’élevage. Des discussions sont déjà en cours avec les municipalités du Témiscamingue afin de débuter cette Phase 2 en 2021.